warehouse_and_logistics
FR - NL Home >  Dossiers > Shipper




 
Sappi: de préférence multimodal

go back print this page     send page by mail     Comments
Sappi entend fournir un service excellent avec des délais rapides afin que les clients ne doivent pas conserver de stocks. Le transport doit évidemment pouvoir suivre.

"Les usines Sappi de Lanaken et Maastricht font partie de la division Fine Paper Europe qui fabrique du papier de qualité pour les magazines et pour les imprimés haut de gamme. A Lanaken, nous produisons annuellement jusqu'à 500.000 t de papier pour magazine et à Maastricht 300.000 t de papier de qualité supérieure découpé en feuilles", déclare Veenerick Luijten, manager sheet finishing and logistics.

Le transport est assuré par des sociétés de transport dont le contrat couvre toutes les livraisons pour un pays donné. Gehlen-Schols s'occupe ainsi de l'Allemagne et de la Suisse, Meulenberg des Pays-Bas, Gobo de la Belgique et de la France, Seifert de la Scandinavie et de la Pologne, Ewals Intermodal et Seacon de l'Italie, etc. Le fret de retour entre les différentes filiales est également pris en charge le cas échéant. Tous ces transporteurs ont relié leur système d'information aux ordinateurs de Sappi et sont en mesure de réaliser eux-mêmes le planning pour leurs propres transports. Ils sont aussi obligés de réserver une plage horaire dans le système de Sappi.

Multimodal si possible

Depuis quelques années, Sappi essaie de privilégier le train pour les flux importants. Ewals Intermodal transporte ainsi du papier en direction de l'Italie via le terminal de Genk. Sappi réussit aussi à transporter, par voie ferrée, des charges sur une distance relativement courte entre Cologne-Eifeltor et Stuttgart. Veenerick Luijten : "En ce moment, cela représente environ 10 % du volume total et je suis convaincu que nous pouvons et devons augmenter ce pourcentage progressivement car ces transports durables nous font également économiser de l'argent."

Les transports vers un terminal multimodal peuvent emporter 28 tonnes au lieu de 24. Ce seul gain est source de fameuses économies pour Sappi.
Veenerick Luijten s'attend à ce que les coûts augmentent rapidement en Allemagne dès que les tarifs Maut seront différenciés en fonction des normes Euro des moteurs. "De nombreux transporteurs ont investi dans des Euro 4. Mais ce sont les Euro 6 qui bénéficieront du tarif le plus bas. Et cela ne concernera pas tout le monde, loin s'en faut. Je constate que nos transports allemands par train coûtent actuellement aussi cher que le transport routier mais bientôt, avec la Maut, le train sera vraiment moins cher que le camion."

Sappi a aussi transféré 80 % de l'acheminement des matières premières sur la voie navigable. Veenerick Luijten peut donc présenter au nom de Sappi des résultats concrets de transfert modal : "Trop souvent, les chargeurs se retranchent derrière des arguments spécieux pour ne rien faire. Ils oublient que ce sont eux qui, finalement, paient la note. Ils doivent eux aussi chercher des façons de réduire ce coût et de rendre le transport plus durable."

27/05/2013  |  Peter Ooms

Download full article in PDF

go back print this page     send page by mail     Comments
Vos commentaires
Rédigez votre commentaire (max 1000 signes)

En postant un commentaire, je déclare accepter les conditions générales d'utilisation .

Adresse mail

Mot de passe

Pour votre securité, ce champs doit être encodé à chaque commentaire.

-> Mot de passe oublié ?
-> Pas encore inscrit ?