warehouse_and_logistics
FR - NL Home >  Dossiers > Green




 
Mobilité urbaine: la Flandre n'est plus seule

go back print this page     send page by mail     Comments
Par rapport aux pays voisins, la Belgique est clairement à la traîne en matière de concepts de mobilité urbaine. Après avoir trop longtemps laissé à la Flandre le soin de prendre l'initiative, la Région Wallonne semble enfin décidée à prendre le taureau par les cornes.

Les constats posés lors du Colloque Mobilité de l' Union wallonne des Entreprises ne sont pas neufs, mais les symptômes s’aggravent. Puisque nos villes ne sont pas adaptées à toutes les conséquences d’une logistique moderne et qu’il semble utopique d’enrayer les phénomènes qui aggravent l’immobilité (explosion du e-commerce p.ex.), les opérateurs de terrain doivent innover en collaboration avec ou avec l’assentiment des pouvoirs publics pour alléger le fardeau de la mobilité aux heures de pointe tout en rendant le ' dernier kilomètre’ plus efficace qu’il ne l’est aujourd’hui.

Flandre : PIEK Pilot et PIEK 2

En Flandre, les principaux projets-pilote sont PIEK Pilot (terminé en 2010) et PIEK 2 (qui dure jusqu’à la fin de l’année 2013). Le projet PIEK Pilot impliquait Delhaize, Colruyt et 9 villes et communes et portait sur les livraisons an avant-soirée.

Les résultats en ont été intéressants:
- Pas d’objection de la part des riverains
- Moins de stress pour les chauffeurs
- Moins d’accidents dus à l’angle mort (-40 %)
- Economie de carburant jusqu’à 15 %
- Jusqu’à 40 % de NOX et de particules en moins
- Gain de temps jusqu’à 35 %
- Meilleure image pour le secteur du transport
Depuis lors, une brochure ‘Wegwijzer voor een efficiënte en duurzame stedelijke distributie in Vlaanderen’ a été éditée en collaboration avec Flanders Logistics. Elle décrit 15 mesures possibles sous l’angle de la faisabilité, des avantages et des inconvénients.
Autre initiative notable : le réseau het Vrachtroute, qui établit une classification des routes en fonction de leur trafic de marchandises régional ou international. Ce concept s’étendra ensuite au niveau local et urbain.
Dans ce domaine, si l’on est encore loin des premiers résultats enregistrés aux Pays-Bas (CargoHopper p.ex.), les premières réalisations pratiques éclosent à Hasselt (CityDepot – voir interview de Marc Schepers au début de ce numéro de Truck & Business).

Projet-pilote en Wallonie

La bonne nouvelle qui ressort du colloque de l’Union Wallonne des Entreprises, c’est que les villes wallonnes s’y mettent enfin. Le cabinet du ministre Henry a annoncé le lancement d'un projet-pilote portant sur des livraisons à horaires décalés. Concrètement, il s'agira d'évaluer le potentiel en matière de mobilité et les éventuelles nuisances de livraisons nocturnes dans plusieurs supermarchés.

Les six villes qui participeront au projet sont Liège, Namur, Charleroi, Wavre, Tournai et Bouillon. Sous l’égide de Comeos, Delhaize et Colruyt participeront au projet. Ces projets se dérouleront dans le cadre des Plans Communaux de Mobilité (PCM), où ils peuvent contribuer à la troisième phase (plans d’action). La ville de Namur en particulier semble particulièrement décidée à ‘bouger’, et Charleroi va inaugurer à l’initiative de l’intercommunale Igretec un centre de délestage similaire à celui de CityDepot.

Deux autres projets de recherche méritent également un coup de projecteur en Wallonie. Ils ont notamment été présentés lors de l’atelier Transport et logistique du dernier congrès annuel d’ITS Belgium, dont le thème était justement la distribution urbaine.

Le premier est le projet OPPSARCOW, pour Outil de Positionnement géographique de Panneaux de Signalisation et d’Aménagements Routiers dans les COmmunes de Wallonie. Il vise à informatiser et à gérer les processus de signalisation en milieu urbain, avec pour objectif l’amélioration de la mobilité et de la sécurité routière au niveau communal.

Quant à lui, le projet UrbanZen se déroule dans le cadre du Plan Marshall 2.vert et a reçu le soutien de Logistics in Wallonia. Il a débuté le 1er septembre 2012 et durera 30 mois. Il regroupe sept partenaires (dont deux transporteurs wallons : Transports Fernand Michel et Fockedey) sous la coordination de NSI. Son objectif est de parvenir à une forme de centralisation des itinéraires de livraison en milieu urbain.

Reste que l’absence d’un plan de mobilité régional se fait cruellement sentir en Wallonie, comme l’a souligné Samuel Saelens (conseiller mobilité à l’UWE). Là aussi, la Flandre a au moins une législature d’avance. Ce sera tout le défi des prochaines majorités régionales que de transformer ces plans en actions concrètes.


Bruxelles a son plan

La Région de Bruxelles-Capitale dispose enfin de son plan stratégique de mobilité. 14 % du trafic bruxellois est lié au transport de marchandises, mais celui-ci y provoque aussi 30 % des émissions de gaz à effet de serre. L’inefficacité globale du système est flagrante quand on sait que 10 % des trajets assurent 45 % des livraisons, mais que 45 autres % des livraisons nécessitent… 80% des trajets. L’objectif de ce plan est de garantir l’approvisionnement de la ville avec la plus petite surcharge possible en matière de mobilité. Plusieurs projets vont donc être lancés pour consolider les flux à destination du centre-ville, avec ou sans le support d’un centre logistique urbain (au centre TIR actuel ?).

La Région de Bruxelles participe elle aussi à ‘son’ projet de recherche. LaMiLo (pour Last Mile Logistics) est un projet Interreg d’une durée de deux ans  (clôture au début de l’année 2015). Il regroupe 15 partenaires européens qui s’attellent à développer des solutions pratiques de distribution urbaine.

02/12/2013  | 10 Claude Yvens/Hendrik De Spiegelaere

Download full article in PDF

go back print this page     send page by mail     Comments
Vos commentaires
Rédigez votre commentaire (max 1000 signes)

En postant un commentaire, je déclare accepter les conditions générales d'utilisation .

Adresse mail

Mot de passe

Pour votre securité, ce champs doit être encodé à chaque commentaire.

-> Mot de passe oublié ?
-> Pas encore inscrit ?