warehouse_and_logistics
FR - NL Home >  News > Réglementation




 
iFast: toujours des homologations difficiles

go back print this page     send page by mail     Comments
"Celui qui n'homologue qu'un véhicule de temps en temps doit attendre des mois", se plaint Unizo auprès de la Direction pour l'Immatriculation des Véhicules. Pourtant, les procédures sont bien plus rapides avec le système iFast.

Unizo reçoit régulièrement des plaintes sur les services de la DIV. Des entrepreneurs doivent attendre des mois pour l' homologation de leurs véhicules. C’est une conséquence de l’application de la nouvelle directive européenne 2007/46/EG qui interdit l’immatriculation d’un véhicule des catégories M2, M3, N1 à N3 et O1 sans Certificat de Conformité. Les versions usine sont couvertes par un CoC de première phase, mais les véhicules carrossés doivent disposer d’un CoC de deuxième phase.

De 2 mois à 2,5 jours

“Le Service Public Fédéral Mobilité et Transport essaie de simplifier les procédures dans le cadre du projet d’e-gouvernement”, explique Erwin Machtelinckx, Conseiller général et Directeur. “Avec iFast, nous avons lancé une interface pour les constructers/carrossiers qui doit raccourcir les procédures d’homologation de deux mois à 2,5 jours. Le système tourne depuis février, mais il faut compter avec notre personenl limité et avec le fait que iFast ne traite pour l’instant que les transformations simples. Pour une transformation complexe, ou pour une entreprise qui fait rarement homologuer un véhicule, les délais peuvent être plus longs. Mais nous faisons de notre mieux pour raccourcir les procédures  et pour aider tout le monde à avancer.”

“Le problème réside dans les entreprises qui doivent acheter ou faire homologuer un véhicule pour raisons professionnelles, ou qui vendent des véhicules très spécifiques, et donc vendus à peu d’exemplaires”, râle Unizo. A côté des procédures fastidieuses, les entrepreneurs se plaignent de la mauvaise accessibilité de la DIV et d’un manque de communication. Unizo demande donc à la DIV d’informer les entreprises qui homologuent un véhicule à l’occasion sur l’état d’avancement de leur dossier et de lui assurer un traitement rapide.
Le bon fonctionnement du système se vérifie chez Cargo Lifting à Villers-le-Bouillet. L’entreprise a traité des dizaines de dossiers avec le précurseur de iFast. “Pour homologuer un véhicule, nous devions attendre de un à trois mois”, explique Patrick Jamar, technico-commercial et responsable des homologations. “Avec iFast, cela ne prend plus que quelques minutes. C’est un gros avantage pour notre entreprise, qui produit de 5 à 6 véhicules par jour dont un tiers nécessite une homologation.”


Conditions d’utilisation de iFast

1/ Disposer d’un CoP (Certificate of Production)
2/ Suivre une formation auprès du SPF Mobilité et des fédérations sectorielles
3/ Avoir rentré trois dossiers sans remarque
4/ Disposer d’un rating AAA  auprès du SPF.

30/08/2013  |  Hendrik Despiegelaere

Download full article in PDF

go back print this page     send page by mail     Comments
Vos commentaires
Rédigez votre commentaire (max 1000 signes)

En postant un commentaire, je déclare accepter les conditions générales d'utilisation .

Adresse mail

Mot de passe

Pour votre securité, ce champs doit être encodé à chaque commentaire.

-> Mot de passe oublié ?
-> Pas encore inscrit ?